Réseau européen – Gillesville

Réseau en cours de construction (documentation en cours)

Le cahier des charges

Ce nouveau réseau devait répondre à plusieurs attentes :

Le projet de réseau dit “Européen” est né fin 2017 après la finalisation du réseau “Americain”.

  • créer un réseau modulaire moins volumineux que le réseau “Americain” pour faciliter son transport et son intégration dans les expositions,
  • permettre une exploitation digitale sécurisée par ordinateur, en mode automatique et/ou manuel,
  • intégrer un haut niveau d’animations (éventuellement actionnables par le public) et un circuit routier avec véhicules fonctionnels,
  • échelle HO, voie en code 100, décor : petite ville en face avant avec zones industrielles aux extrémités, un peu de relief, zone de stockage en arrière plan, bâtiments époque 3 et supérieure, l’électricication n’est pas envisagée dans un premier temps,

La conception

La conception du réseau a été effectué avec le logiciel Anyrail

  • Le réseau se présente sous forme d’un ovale de 6,95m x 1,50 m. La face avant se compose de 3 modules de 1,25 m x 0,70 m, la face arrière de 3 modules de 1,25 m x 0,50 m, chaque extrémité de 2 modules de 0,80 m x 1,50m,
  • Le plan de voies est constitué de 2 voies principales à circulation en sens opposés et une voie secondaire reliant les extrémités du réseau où sont implantés une zone industrielle d’un côté et une carrière de l’autre côté
  • Le plan de route est constitué d’une boucle à sens unique avec des embranchements , des arrêts de bus, des dessertes d’usines, un passage à niveau, une station services et un parking en coulisse pour le rechargement des véhicules,
  • Les trajets des trains et des véhicules sont pilotés par ordinateur. Pour ce faire les parcours sont découpés en cantons, surveillés par des détecteurs de consommation de courant ( Cartes Digitrax ….) pour les trains et par des capteurs à effet hall reliés à des modules Arcomora pour les véhicules,
  • Le réseau sera exploité par la centrale Digitrax DCS100, piloté par le logiciel Train Controller version Gold. Les informations seront échangées au moyen du bus Loconet.
  • Le réseau Gillesville sera doté d’un éclairage et d’animations limineuses réalisés avec des Leds. Ce réseau sera également “opéré” en mode jour/nuit avec des transitions douces.

La réalisation

La réalisation a débuté en 2018.

  • La créations des modules
      • Le réseau se présente sous forme d’un anneau de 6,95 m x 1,50m. La face avant se compose de 3 modules de 1,25m x 0,70m, la face arrière de 3 modules de 1,25mx 0,50m, les extrémités de 2 modules de 0,80m x 1,50m chacune.
      • Les modules sont réalisés en contreplaqué de 10mm
      • Le piétement des modules est réalisé en tube de fer carré de 15mm, soudés, monté sur charnière et rabattable sous le module avec blocage pour le transport
      • Les coffres ???????????????????????????????????????????????
  • La pose de la voie et de la route
      • Le réseau ferroviaire est construit avec de la voie flexible Peco code 100 posée sur une semelle de liège de 4mm d’épaisseur.
        • Les aiguillages sont des Electrofog et les TJD des Insulfrog de Peco. Ils sont commandés par des décodeurs stationnaires de Quad LN de TamValley Depot permettant de commander 4 aiguillages. ??????? Utilisation d’Octopuss ??????? L’alimentation des coeurs d’aiguillages s’effectue par des commandes de coeur de type DCC Frog Juicer de tam Valley Depot.
        • Les voies sont découpées en cantons permettant la détection par consommation de courant (modules Digitrax BDL 162).
      • Le réseau routier est constitué d’un fil de guidage noyé dans la route. Les embranchements sont gérés par des servomoteurs. Le réseau est “parsemé” de 120 capteurs à effet Hall permettant de détecter le passage des véhicules et de déclencher des actions (arrêts, priorités, déclenchements feux,…)
        • Le principe de raccordement des capteurs à la centrale est décrit : –>
        • Les modules mis en ouvre dans le circuit routier sont les suivants : –>
  • La gestion des éclairages et des animations se fera au moyen d’un Arduino et de modules ADAFRUIT
    • Le schéma de principe, les détails techniques et les différentes effets sont décrits –>
  • L’exploitation du réseau
      • L’exploitation est réalisée au moyen d’une centrale DCC (Digitrax DCS100 Chief II) qui fournit le courant de traction DCC réparti en 4 zones indépendantes au moyen d’un module (Digitrax PM4).
  • Le décor
      • Le fond de décor représente dans sa partie centrale, une petite ville avec un quartier médiéval. Les extrémités du réseau sont plus industrieuses.
      • Le relief est principalement réalisé en polystyrène extrudé.

Les tests

  • Les premiers tests de la partie ferroviaire ont eu lieu en 2021
      • Ces tests ont permis de mettre en évidence quelques erreurs de câblage et de détections “fantômes”
      • Le réseau a été présenté au public lors de la porte ouverte organisée le11/09/2022 dans le cadre de la Bourse de modélisme ferroviaire et de l’exposition consacrée au 40 ans du TGV. A cette occasion, plusieurs rames de Trains à Grande Vitesse nt pu circuler simultanément sans incident.

L’exploitation

  • la première sortie en exposition est prévue pour le premier semestre 2024

2018